« Une petite aiguille coud une grande étoffe »

Un tisseur de Kente à Ho, Ghana.

L’art de tisser le Kente en Ghana

Au Ghana existe  un art spécial de tisser : Le tissage de Kente.
Les bandes tissées de coton ou de  soie sont cousues en « tissus de Kente ». Les familles se consacrent souvent au métier du tissage sur plusieurs générations. Les enfants et les adolescents sont intégrés au travail, les femmes et les filles ne  sont formées au métier de tisseuse que  depuis  quelques années. Elles ne faisaient traditionnellement que filer. La caractéristique typique des tissus de Kente est la diversité géométrique avec plus de 300 motifs différents. Les ornements séparés, mais aussi les tissus entiers ont des noms, qu’aujourd’hui toutefois, seuls quelques tisseurs et anciens connaissent. Chaque client peut composer son tissu individuellement à l’aide des bandes d’échantillon.


En même temps, le nom du tissu exprime la personnalité du porteur.
Mais les tissus n’ont jamais été les vêtements quotidiens,ils étaient et sont portés  principalement  lors de cérémonies. Les pasteurs portent ainsi les étoles en tissu de Kente pendant le culte. La mission de Brême soutient  un tissage de Kente dans la région ewe. Cette exploitation doit surtout former les adolescents au métier de  tisseur, tout comme une fabrique de tissus fondée seulement en  1992 à Pagbo, proche de Ho.